Opération anti-vergetures
Opération anti-vergetures
12 avril 2016
père
Devenir père
12 avril 2016

Aider bébé à se retourner

Aider bébé à se retourner

Aider bébé à se retourner

Pour aider bébé à se retourner, Lors de cette visite médicale, le médecin va procéder aux mêmes contrôles que ceux effectués lors des visites précédentes:

Poids, recherche de l’albumine, tension, toucher vaginal tout est mis en oeuvre pour aider bébé à se retourner. Cet examen gynécologique est très important. Le médecin apprécie la maturation du col, constate s’il se ramollit, s’il se raccourcit, s’il commence à se placer dans l’axe du vagin. Par une palpation de l’abdomen il contrôle la position de l’enfant. S’il ne s’était pas retourné, l’a-t-il fait (enfin)?

Dans 96 % des cas, l’enfant se présente tête en bas.

Vers la fin du 8 mois, s’il n’a pas encore effectué son retournement, le médecin peut l’aider à le faire. Ces manœuvres obstétricales sont pratiquées depuis très longtemps et leur version moderne n’a rien changé aux  gestes ancestraux. Ils sont simplement pratiqués sous échographie, avec surveillance du rythme cardiaque de l’enfant. Le risque majeur : une altération de la fonction du cordon ombilical (par exemple en raison d’une traction) ou encore un décollement placentaire.

Le travail de l’obstétricien consiste à inciter le bébé à changer de position.

Par massage et par pression des mains sur l’abdomen, il est possible de le faire basculer en douceur. Pour aider la manœuvre, on demande souvent à la future maman une respiration ample. Une fois sur deux, on réussit à décider le petit récalcitrant. Ce retournement de dernière minute a cependant des contre-indications : utérus mal formé ou présentant des cicatrices ou encore placenta bas inséré. Certains médecins sont opposés à ce retournement forcé. Ils craignent toujours une malformation utérine non diagnostiquée ou un cordon ombilical un peu court. Les partisans de l’haptonomie trouvent ces manœuvres beaucoup trop brutales et préfèrent inciter le bébé, par des caresses, à se mettre dans la meilleure position pour naître.

C’est enfin au cours de cette visite que le médecin examinera votre bassin pour s’assurer du passage aisé du bébé.

Si votre bébé se présente par le siège, il est indispensable de s’assurer que votre bassin est assez large pour lui permettre le passage. Le médecin peut alors demander une échographie ou une radio-pelvimétrie qui permet de mesurer ta ceinture pelvienne. Il peut aussi prescrire une radiographie fœtus pelvienne ; elle radiographie la totalité du « contenu utérin ». Les examens détermineront si vous devez accoucher par césarienne.

C’est lors de cette visite que vous pouvez poser certaines questions concernant votre santé après bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.