L'apparition du langage
L’apparition du langage
6 juillet 2015

Parler à bébé

Parler à bébé

Parler à bébé

Lui parler va réaliser le « bain de langage » dans lequel il se développe et va construire son propre langage.

Parler tout de suite, dès sa naissance. Instinctivement, vous le faites, en le berçant, en le changeant, en lui donnant à téter, lorsqu’il pleure ou semble souffrir, lorsque vous l’avez dans vos bras.

Vous vous rendez compte, très vite, que la douceur et la musique de votre voix le calment et

l’apaisent

Il est capable vers trois semaines, par exemple, de rester longtemps attentif, un long moment les yeux ouverts, attentif au son de votre voix, en vous regardant fixement, prêt à ébaucher le sourire qui bientôt va le lier à vous.

Plus tard, vers quatre, cinq mois, quand vous l’installez à demi assis à côté de vous, à la cuisine ou à la salle à manger, parlez-lui souvent, décrivez-lui ce que vous faites.

Il ne faut pas l’assommer par un flot de paroles, ce n’est pas cela qu’il réclame ; les enfants dont les mères parlent beaucoup et tout le temps s’expriment peu et seront taciturnes.

L’enfant doit avoir le temps de s’exprimer.

Alors qu’il n’a que six ou huit semaines, il commence à gazouiller, à faire quelques « areu » ; vous pouvez engager le dialogue avec lui. Vous lui parlez, il vous répond, et bébé peut le faire longtemps, content, en souriant.

Mais parlez-lui calmement, gentiment et tranquillement. Vous le faites toujours, en réalité, avec un bébé. Plus tard, seulement lorsque son activité, ses « bêtises », sa demande permanente d’attention vous énerveront parfois, vous commencerez à crier ou à parler fort, avec irritation et souvent avec impatience.

Il ne faudrait pas le faire, du moins pas souvent.

Parler à bébé quand il est tout petit, c’est établir avec lui, dès son plus jeune âge, une communication qui se développera et s’amplifiera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.